Coupe de l’America, après les déboires de la justice les déboires météo.

    0
    496
    Les deux géants des mers, le catamaran « Alinghi 5 » et le trimaran « Oracle USA ».

    Historique :

    Créé en 1851 par Sir Thomas Lipton, La Coupe de l’America est une régate qui se déroule tous les trois à quatre ans depuis 1958. C’est la troisième plus ancienne compétition sportive toujours disputée, après le championnat du monde de Jeu de paume, organisé depuis 1740 et The Boat Race depuis 1829.

    Résumé :

    A l’origine de cette discorde :

    La guerre a été déclarée il y a environ deux ans. Il faut dire que les deux protagonistes milliardaires se détestent cordialement. Larry Ellison (Oracle USA), a ainsi tout fait pour couler le bateau suisse avant sa mise à l’eau. En bon lobbyste, le PDG a mené une guerre juridique sans précédent afin de démontrer que Alinghi (Ernesto Bertarelli) ne respectait pas les règles du jeu, à savoir le ‘Deed of Gift’ qui date de 1854. En 2008, après la victoire d’Allinghi, les avocats d’Oracle ont lancé leur offensive.

    Pas moins de neuf procédures sont déposées devant la Cour suprême de l’État de New York, la juridiction dont dépend le Golden Gate Yacht Club qui organise le défi. Au cœur des plaintes, le caractère « illégal » des voiles du maxi-catamaran suisse. Oracle avance que ces voiles ont été conçues et fabriquées aux États-Unis alors que le règlement stipule que toutes les pièces du bateau doivent être réalisées dans le pays d’origine de l’équipe.

    En 2009, Alinghi réplique avec le même argument, déclarant que le multicoque américain était une « copie conforme » des grands trimarans français, et soulignait qu’il avait été conçu par des « designers français ».

    Les budgets explosent et frôlent les  100 millions de dollars,  soit environ 72 millions d’euros, à cause de ces procédures en justice. Source de l’article sur http://www.zdnet.fr

    Il fut même, un temps, question de disputer la course, au port de Ras al-Khaimah (Émirats Arabes).

    La construction d’Alinghi, c’est environ 100,000 heures de travail. Surface de carbone utilisée : 30,000m2.

    A suivre :

    Enfin, une action mettant en doute la « légalité » des voiles d’Alinghi doit encore être tranchée le 25 février. Autre particularité : l’action d’Oracle lui a donné le choix des armes, en l’occurrence des multicoques de 90 pieds (27 mètres). Alinghi a choisi un catamaran et Oracle un trimaran doté d’une aile rigide de plus de 60 mètres. Les Suisses sont épaulés par LoÏc Peyron. Les Américains par les architectes français VPLP.

    Le duel sera diffusé gratuitement sur Internet, la guerilla juridique ayant ruiné la valeur des droits TV.

    Actualité de la 33ème Coupe de l’America:

    La Juge Korneich de la Cour Suprême de New York avait informé la Société Nautique de Genève et le Golden Gate Yacht Club, qu’elle n’entendrait pas la plainte du challenger américain sur la règle du Deed of Gift « construit dans le pays » avant le début de la 33e America’s Cup. Tout était enfin réuni pour voir Alinghi et Oracle s’affronter ailleurs qu’au tribunal.

    Mais la première manche en baie de Valence a été annulée faute de vent, reportant jusqu’à mercredi 10 février, le coup d’envoi de la 33e Coupe de l’America. La décision d’annuler la régate entre le maxi-catamaran suisse et le trimaran géant américain a été prise peu avant 14h00 en raison d’un vent trop instable sur le plan d’eau, même en changeant de parcours. Le coup d’envoi de la première manche, un parcours aller-retour de 40 milles nautiques (20 milles au près, 20 milles au portant), était prévu lundi à 10h00, avec un pré-départ de six minutes. La régate est reportée à mercredi, jour initialement retenu pour la deuxième manche, la troisième étant prévu Vendredi.

    Les équipages sont prêts à s’affronter sur l’eau mais le vainqueur final ne sera pas forcément celui que l’on croit car la justice doit encore trancher un énième litige, le 25 février, portant sur les voiles d’Alinghi, jugées « illégales » par Oracle.

    Vidéo Alinghi 5 navigue avec le grand gennaker de 1’100 m2.

    [flv:2009/02/Alinghi_5_navigue_grand_gennaker.flv 610 340]

    Coté budgets :

    Les budgets des deux équipages sont de l’ordre de 100 millions d’euros (150 millions de francs suisses). L’équipage BMW Oracle Racing (USA) sera a bord d’un trimaran de course avec une spectaculaire aile rigide de 60 m qui pourrait améliorer les performances de l’embarcation de 20%. Cette nouvelle technologie donne maintenant une réel opportunité de victoire pour le team américain du millardais Larry Ellison (logiciel Oracle).

    Vidéo Présentation du BMW Oracle Racing Trimaran USA.

    [flv:2009/02/presentation-oracle-usa.flv 610 340]

    A savoir :

    Les juristes de l’équipe suisse ont ajouté une nouvelle règle à effet rétroactif interdisant à tout marin ayant travaillé pendant six mois avec une équipe engagée dans la Coupe de changer d’employeur. Par le licenciement brutal de Russell Coutts par Ernesto Bertarelli, le patron du Team Alinghi, le plus grand régatier du monde était ainsi condamné à rester à terre en 2007.

    Le catamaran d’Alinghi (barré par Bertarelli), le tenant du titre est impressionnant. Large comme deux terrains de tennis mis côte à côte, il a dû être transporté à Valence par hélicoptère. Le propriétaire du trimaran d’Oracle, Larry Ellison, n’est pas en reste dans la démesure, puisqu’il affiche une voile rigide de près de 70 mètres, soit plus de deux fois la taille d’une aile de Boeing 747.

    Résultat des deux dernières victoires de l’équipage Suisse :

    2003: Alinghi (S), 5-0 contre Team New Zealand (NZ) à Auckland
    2007: Alinghi (S), 5-2 contre Team New Zealand (NZ) à Valence (Esp).

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here