Michel Desjoyaux, une génération exceptionnelle de marins.

    5
    1068
    Voilà deux semaines que Michel Desjoyeaux a pris la tête du Vendée Globe.

    Historique :

    Michel Desjoyaux, surnommé « le professeur », est un navigateur français, né le 16 juillet 1965 à Concarneau.

    Son père, Henri Desjoyaux, débarque après guerre dans la région, pour devenir l’un des pionniers de l’école des Glénan, avec sa femme May jeune plaisancière solitaire. Le couple installe son  chantier dans une baie déserte située à proximité de Concarneau, où naîtra, quelques années plus tard, la première marina en eau profonde de la région.

    Baigné dès sa plus tendre enfance dans le monde magique d’un chantier naval isolé près d’une vasière, Michel Desjoyaux n’a pas d’autres jeux que de fabriquer des bateaux en écorce, de donner un coup de main à son père ou à Jean, le menuisier du chantier naval de Kerleven.

    Formé au sein du chantier familial aux arcanes de la construction navale, Michel vient donner un coup de main à son ami Roland qui prépare la Mini Transat 1983 sur un Muscadet. Un bateau de 6,50 mètres abandonné sur une vasière qu’il faut entièrement remettre en état : un été entier à jouer du tournevis, à serrer des boulons, à tirer le pinceau, à refaire les aménagements. Cette première expérience de la construction lui permet de comprendre comment s’articulent les différents éléments constituant un voilier. Puis, un été de navigation sur Pen Duick VI et une saison sur le catamaran de Philippe Jeantot lui ouvrent les horizons lointains du large : un tour du monde avec Eric Tabarly à vingt ans !

    Michel Desjoyaux a plus de 25 victoires à son actif.

    Avec plus de 25 victoires à son actif, Michel Desjoyaux est l’un des navigateurs en solitaire les plus titrés. Navigateur éclectique, formé aux côtés d’Éric Tabarly sur Côte-d’Or en course autour du monde, la Whitbread à 20 ans, il a participé au Tour de France à la Voile, et aux premières générations de multicoques, les formules 40 (Biscuits Cantreau, Crédit Agricole…et l’hydroptère). Depuis 1990 et son premier Figaro, il navigue aussi bien sur ces « petits » monotypes en solitaire, que sur les trimarans de 60 pieds (Géant) ou les monocoques du Vendée Globe (PRB).

    Il fonde au printemps 1999 une écurie de course au large, appelée Mer Agitée.
    Michel Desjoyeaux est actuellement skipper du monocoque 60 pieds Foncia avec lequel il participe au Vendée Globe 2008 : pour la première sortie du bateau, il a remporté le Record SNSM (Saint-Nazaire – Saint-Malo).

    Il s’entraîne à La Forêt-Fouesnant, près du centre d’entraînement national pour la course au large.

    Palmarès :

    • Vainqueur de la Solitaire du Figaro en 1992, 1998 et en 2007
    • Vainqueur du Vendée Globe 2000-2001 à bord de PRB
    • Vainqueur de la Route du Rhum en 2002
    • Vainqueur de la Transat anglaise en 2004
    • Vainqueur de la Transat Jacques Vabre en 2007
    • Record SNSM sur le monocoque 60 pieds IMOCA Foncia en 1j 3h 12mn 59s, en Juin 2007.

    Caractéristiques :

    • Architecte : Farr Yacht Design.
    • Constructeur : CDK Technologies.
    • Longueur : 60 pieds.
    • Largeur : 5,85 métres.
    • Déplacement : 8 500 kg.
    • Voiles au près : 300 m²
    • Voiles au portant : 620m²
    • Surface spinnaker : 440 m²
    • N° de voile : 101

    Source : Team Foncia

    Récapitulatif de la course Vendée Globe :

    En vue du Vendée Globe 2008-2009, le sponsor Foncia s’est attaché les services de Michel Desjoyaux.

    Desjoyaux présente son monocoque Foncia.

    [flv:12/Michel-Desjoyeaux-fait-visiter-Foncia.flv 610 340]

    10 novembre départ du Vendée Globe.

    Desjoyaux avant le départ du Vendée Globe.

    [flv:12/Desjoyaux-03-11-2008.flv 610 340]

    Michel Desjoyeaux, au lendemain du départ de la grande course à la voile, est contraint de faire demi-tour.

    Le skipper de Foncia rentre aux Sables-d’Olonne suite à un problème technique. Il repart quarante heures après tout le monde des Sables d’Olonne, avec un retard de 346 milles sur la tête de course.

    Le 8 décembre, Michel Desjoyaux (Foncia) est revenu dans les dix premiers.

    Le 27 décembre, Michel Desjoyaux conserve la première place du Vendée Globe et maintient son plus proche concurrent, Roland Jourdain, à une distance de 52,4 milles.

    Michel Desjoyaux en direct le 25 décembre.

    [flv:12/en-direct-le-25-12-08.flv 610 340]

    A savoir :

    Michel Desjoyaux, c’est l’histoire d’une région, d’une famille et d’une génération exceptionnelle de marins.

    Retrouvez Michel Desjoyaux sur : http://www.teamfoncia.com

    5 COMMENTS

    1. M Desjoyaux en
      faisant la publicité de Fonvia vous vendez votre âme car cette firme n’a pas votre éthique;leur gestion n’est ni claire ni précise et leur personnel n’est pas compétent. Ch De Backer

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here