Naufrage du trois-mâts ‘SV Concordia’, le désastre a pu être évité.

    0
    607
    Bateau-école pour les lycéens et étudiants désirant suivre leurs études en naviguant à travers le monde.

    Historique du bateau :

    Le Concordia a été spécifiquement conçu et construit pour la Class Afloat ™ en 1992 :

    Il compte plus de 30 années d’expérience dans l’affrètement pour les programmes éducatifs, et répond aux plus hautes normes pour les navires école de voile. Il est classé (100A – 1 Yacht) et inspecté par la Lloyd’s Register of Shipping. Il Répond à toutes les exigences internationales en matière de sécurité, et de sauvegarde de la vie humaine en mer.

    Caractéristiques :

    Gréement : barquentin
    Construction : 1992
    Longueur hors tout : 57,50 mètres
    Hauteur de mât : 35 mètres
    Tirant d’eau : 4,00 mètres
    Voilure : 993 m2 – 15 voiles
    Pays : Canada
    Port d’attache : Bridgetown – Barbades
    Equipage : 66 personnes maximum

    Les rescapés sont arrivés à Rio de Janeiro :

    Soixante-quatre étudiants et membres de l’équipage, partis pour six mois à bord d’un voilier école canadien, ont échappé au pire: leur trois-mâts a fait naufrage jeudi soir au large du Brésil, mais tous ont été secourus et sont sains et saufs.

    « Les 64 personnes qui se trouvaient à bord du SV Concordia ont été sauvées et sont en bonne santé mais nous n’avons encore aucune information sur ce qui est arrivé au voilier », a déclaré vendredi à l’AFP une porte-parole du Commandement du 1er District Naval de Rio.

    Sur les 64 personnes qui étaient à bord, 48 sont des étudiants, selon le site d’informations G1.
    Le ministre canadien des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, a déjà remercié le Brésil pour le sauvetage des étudiants et de l’équipage du SV Concordia et s’est félicité que tous « ont été retrouvés et sont sains et saufs ».

    Ce trois-mâts construit en 1992, mesure 57 mètres de long et 9 mètres de large et est doté de 17 voiles.

    Le voilier école de près de 60 mètres de long a fait naufrage à 300 milles (550 km) au large de Rio de Janeiro vers 17H00 (19H00 GMT) jeudi où il faisait face à des vents violents, avait indiqué auparavant le commandant Romualdo, interrogé au téléphone à Brasilia.

    Le SV Concordia avait quitté le nord-est du Brésil le 8 février et avait fait cap sur le sud pour arriver mardi en Uruguay.

    « Le voilier a émis des signaux de détresse reçus par le 1er District naval de Rio qui a envoyé des avions militaires en reconnaissance. Les avions ont constaté la présence de personnes dans des canaux de sauvetage et des secours ont été envoyés », a ajouté le porte-parole.

    Un membre de l’équipage qui a été secouru a confirmé que le Concordia « a affronté des vents violents avant de faire naufrage », a rapporté le site de la Marine brésilienne qui précise que les passagers étaient répartis dans quatre canots de sauvetage.

    Les 48 étudiants ont été recueillis par le navire marchand Hokuetsu Delight, et deux autres navires marchands sont arrivés sur la zone du naufrage, a précisé la Marine sur son site.

    La Marine a dépéché de son côté deux navires, la frégate Constituiçao, qui devait arriver vendredi dans la journée, et le remorqueur de haute-mer Almirante Guillobel, dont l’arrivée était prévue samedi matin.

    Bateau-école pour les lycéens et étudiants désirant suivre leurs études en naviguant à travers le monde.

    L’armée de l’air a aussi envoyé un avion Hercules C-130 pour survoler la zone et aider aux recherches. La marine n’a pas précisé l’endroit exact du naufrage mais elle a souligné que les rescapés se trouvaient vendredi toujours en haute mer. Ils ne devraient arriver que samedi à Rio avant d’être rapatriés au Canada.

    Le SV Concordia, appartenant à l’université canadienne West Island College International, dans la région de Montréal, accueille à son bord des étudiants qui suivent, durant un semestre, des cours académiques en mer.

    Ce trois-mâts mesure 57 mètres de long et 9 mètres de large et est doté de dix-sept voiles, indique le site de l’université canadienne. Il était parti le 8 février de Recife (nord-est du Brésil) à destination de Montevideo, la capitale de l’Uruguay où il devait arriver le 25 février.

    L’université canadienne indique que le programme d’études « Class Afloat » (Ecole en mer) a été fondé en 1985 et offre la possibilité aux étudiants de suivre des cours académiques (anthropologie, physique, sciences, français…) tout en découvrant de nombreux pays. Parti en septembre 2009 de Lunenburg, en Nouvelle-Ecosse, au Canada, le SV Concordia a déjà fait escale en Europe et en Afrique.

    Vidéo programme (Class Afloat) à bord du « SV Concordia ».

    [flv:2009/02/Class-Afloat-Nouvelle-Ecosse-1.flv 610 340]

    A savoir :

    La Marine brésilienne estime qu’une «tempête en haute mer», avec des rafales de vent de plus de 65 km/h et des vagues de trois mètres, a provoqué le naufrage. Le trois-mâts de près de 60 mètres de long a chaviré, puis coulé.

    Source de l’article : http://www.la-croix.com

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here